accueil ... l'abbé Clergeau ... tableau des orgues ... inventaire en images ... autres instruments ....l'orgue "de Sète" .. sources ... contact


les orgues de l'abbé Clergeau
ou l'unité dans la diversité...
(création 02/2009 mise à jour 04/2017)


***
Dernières modifications (04/2017) :
lire au bas de cette page ; mise à jour du site en cours

***

Ces quelques pages ont pour but de rassembler des informations autour des petits instruments réalisés pour le compte de l'abbé Clergeau entre 1850 et 187?, et qui préfigurent une quasi "production en série", bien que chaque instrument soit unique mais présente plutôt un grand nombre de caractéristiques communes (buffet, composition, facture...);
en effet, il est vraisemblable que plusieurs facteurs en soient les auteurs (Alizant, Stolz, Le Logeais...) et que Clergeau ne soit que l'équivalent d'une dénomination commerciale : l'époque (quelques décennies après la Révolution de 1789) est riche en production de petits instruments destinés à redonner de l'éclat au culte dans les petites paroisses et les églises de campagne. On trouve ainsi des orgues à cylindre pour jouer sans organiste, le "Milacor" de l'abbé Larroque permettant d'harmoniser le plain-chant avec un seul doigt, c'est aussi l'apparition de l'harmonium avec son transpositeur breveté "Clergeau", et un peu plus tard les "Polyphones" de Debierre ou les orgues de série de Cavaillé-Coll (orgues sur catalogue quoique dans ce dernier cas cas une sous-traitance ait été possible pour les plus petits instruments)

* * *

j'en suis venu à m'intéresser à cette production tout à fait particulière dans l'histoire de la facture d'orgues, lorsque j'ai découvert en parcourant les inventaires des orgues de France (opération lancée par le ministère de la culture en 1980) que les restes d'un petit instrument dont j'avais fait l'acquisition auprès d'un particulier à Sète en 1981, en possédaient toutes les caractéristiques. Mais au fil des recherches, il est apparu que l'abbé Clergeau était un personnage assez particulier, qui sera tour à tour prêtre, écrivain biographe de Chateaubriand, musicien, inventeur, mais aussi gérant de banque, dirigeant de société, soupçonné d'escroquerie, jugé, et qui finira dans la banqueroute générale, et même... en prison et en fuite ! La conclusion du chapitre "amour des richesses" de son ouvrage " Unique destinée de l'Homme" de 1862, est à ce propos assez prémonitoire... :

Vous trouverez donc ici sur ces divers sujets, un ensemble de références non exhaustives, de courtes citations à partir de différentes sources (ouvrages papier ou numérisés), un essai d'inventaire photographique à compléter, et une description du petit instrument dont je parlais plus haut. Mes remerciements vont à tous ceux avec qui j'ai pu échanger des informations, dont Jean-Marc Cicchero facteur d'orgues, Maurice Rousseau expert, et bien d'autres encore.


R.R. Février 2015

télécharger la version pdf (2015, mise à jour prochaine)

avertissement : les vignettes réalisées à partir de photographies (reproduites avec une qualité réduite et l'indication de la source), pour la plupart tirées des inventaires, ne servent qu'à illustrer les liens, et il m'a semblé que la démarche originale de rassembler sur une même page une trentaine d'images de ces petits buffets caractéristiques ne pourrait que susciter l'intérêt d'aller consulter les originaux et le texte qui les accompagne dans les ouvrages d'inventaires publiés, ou sur les sites cités. Je n'ai pu contacter tous les auteurs, mais ne s'agissant pas d'une démarche commerciale, j'espère que ceux qui involontairement ne seraient pas cités, ne verront pas d'inconvénient à ce qu'un lien illustré les fasse connaître en pointant vers leur site ou leur ouvrage, à la manière dont ils apparaissent dans certains moteurs de recherche....

 

***

Dernières modifications apportées, provisoirement en rouge dans le texte
04/2017 (le corps du texte sera mis à jour au fur et à mesure)

***
l'homme d'église, l'écrivain
...il serait né à Auxerre le 29 mars 1805, aurait été ordonné prêtre en 1828....

... Emile Clergeau est présenté comme un "parent"; les renseignements ci-après attestent bien de l'existence d'Emile Clergeau, ....
extrait de l'arbre généalogique de la famille Clergeau en lien de parenté avec l'abbé Clergeau

***
l'inventeur, les brevets
-dans les compte-rendus du procès en contrefaçon que Debain fit à Alexandre entre 1840 et 1845, portant notamment sur l'appellation "harmonium".....

-nuisances sonores, au 28 rue des Tournelles ! (gazette des tribunaux, aout 1853).....

-gazette des tribunaux de février 1859 : <<...l'abbé Clergeau n'est ni l'agent, ni le représentant de la maison Alexandre, ..

***

les orgues Clergeau; les "petites orgues de campagne"

c'est par exemple le cas de l'orgue de St-Pierre de Limours, construit par les frères Damiens en 1865.....

les orgues Clergeau; la composition

-réponse à un échange à propos du remplacement du nazard par une voix céleste dans certains instruments.....

***

l'homme d'affaires, les sociétés, la faillite

-selon la Gazette des tribunaux de février 1860, constitution d'une société en nom collectif entre M. Hippolyte Monier .....

-comme on le découvre par exemple dans l'inventaire de Seine-et-Marne, (Klincksieck éd.1991) ......

-constitution d'une société en nom collectif "Clergeau-Margaine", avec procuration à Emile Clergeau, parent.....
***

-selon la Gazette des tribunaux du 13 juin 1866 : <<Jugement du tribunal de commerce de la Seine du 8 juin 1866, .....

-Gazette des tribunaux du 11 octobre 1866 : <<convocations de créanciers...de la société en nom collectif G.Clergeau et Margaine.....

-Le Journal des Economistes 4 Juin 1867 : <<Voici ce que deviennent quelques-unes de ces entreprises de crédit baptisées de grands noms.....

***

 


haut de page


accueil ... l'abbé Clergeau ... tableau des orgues ... inventaire en images ... autres instruments ....l'orgue "de Sète" .. sources ... contact