6. Le REMONTAGE

la soufflerie
clavier - registres
sommier et anches
l'ensemble remonté

ci-après seront décrites les différentes étapes du nettoyage et du remontage de la partie instrumentale, en commençant par le réservoir et les pompes qui avaient déjà fait l'objet d'une remise en état en 1998: premier traitement contre les vers, et garnissage de peau neuve.

la soufflerie


état en 1983, trouée par les vers, et avec des réparations de fortune

 

 

 


nettoyage approfondi, nouveau traitement contre les vers, rebouchage
vérification de l'étanchéité des soupapes de retenue des pompes
remarquer sur le coin des pompes, le crochet sur lequel se fixait la corde tirée par le levier du souffleur

 

 


le levier de grand-jeu, la commande et les soupapes du registre d'expression
qui ferme la communication entre les pompes et le réservoir d'air

 

 


le bord des planches brut de sciage...à moins qu'un réparateur n'aie voulu corriger un manque de jeu:
pour remonter l'instrument, cette partie coulisse entre les deux cotés du meuble.
un troisième support (au centre) a été rajouté, car tout le poids de la partie instrumentale
reposait en fait sur le gosier (à gauche) et une entretoise (à droite), et l'ensemble avait fléchi

 

clavier et registres


un gros travail de nettoyage en perspective!

 

 


la tablette du cache-registres et le pupître

 

 


démontage des tirants de registres et de la plaque de signature

 

 

 


nettoyage des porcelaines, recollage des rondelles de feutre

 

 

 


claviers, leviers de registres et le système de volets de Forte des jeux 3-4-6
les grosses vis à tête ronde ont certainement été rajoutées plus tardivement,
il était fréquent que la force vertcale exercée au centre par les soupapes d'expression déforme cette partie,
d'ailleurs renforcée par un fer plat longitudinal sur toute la longueur

 

 


le clavier transpositeur, système abbé Clergeau
les leviers des registres traversent les contre-touches
on voit la commande des volets d'expression

 

 


ivoire, ébène et ...moisissures

 

 


nettoyage du clavier; l'ivoire brille à nouveau !

 

 


restitution de la troisième glissière manquante

 

 


remise en place des tirants de registres

 

 


la patine du palissandre et de l'ivoire

 

 

table des registres


système de soupapes d'entrée d'air (rouges), de soupapes de décharge (rondes) et tringlerie
l'étanchéité est assurée par des bourrelets de peau garnis de laine
l'ensemble a été nettoyé au pinceau, les soupapes brossées, et les axes légèrement lubrifiés

 

 

 


la même table vue de dessous; noter la curieuse disposition de certains ressorts...

 

voici une autre vue agrandie:

...
on voit de gauche à droite et de haut en bas :
2ème bourdon 16 - musette 16
basson 8 - hautbois 8
clairon 4 - fifre 4
la rangée des poussoirs des tiges des registres
bourdon 16 - clarinette 16 avec le soufflet du tremolo
voix humaine 8 - voix céleste 8 et tringle d'accouplement avec le 1
sourdine cor anglais - flute et commande percussion

 

sommier et anches


on aperçoit en haut les marteaux de percussion qui permettent une attaque
très franchedu jeu de flûte-cor anglais, même en pianissimo; de haut en bas :
à droite : flute avec percussion 8, voix céleste 8, clarinette 16, fifre 4 , hautbois 8, musette 16
à gauche : cor anglais et percussion 8, voix céleste 8, bourdon 16, clairon 4, basson 8, 2ème bourdon 16

 

 


partie supérieure droite: système de percusssion sur les anches de la flûte
au-dessous, on distingue les anches de la voix céleste disposées perpendiculairement au sommier

 

 


partie supérieure gauche : percussion sur le cor anglais
au-dessous: voix humaine (il manque une anche) et bourdon 16

 

 


partie inférieure gauche: clairon, basson, et 2ème bourdon (manquent 2 anches)
an centre les tiges des poussoirs de registre

 

 


partie inférieure droite:
fifre, hautbois, et musette

 

 


la signature du sommier: "B" 22 Janvier 67 (ou 69?)

 

remontage


la soufflerie est glissée dans le meuble partiellement remonté
(pas très beau à voir, le montant décollé à gauche...)

 

 

 


au-dessus, fixée par seize vis, vient se placer la table des soupapes de registres et le sommier
ce dernier est basculé dans la position permettant d'accéder aux anches

 

 


autre vue, prise au démontage : position de réparation et d'accord

 

 


les traverses hautes et basses sont remises en place

 

 


un aspect plus engageant qu'au début!

 

 


le remontage terminé

 

 


couvercle ouvert

 

il reste maintenant, lors d'une prochaine intervention, à démonter entièrement le clavier, dont il faudrait regarnir les mortaises (certaines notes "couinent" à l'enfoncement...) il faudrait également démonter les anches, pour un nettoyage soigné, en effet, certaines sont très encrassées, d'autres sont fausses, d'autres encore produisent une vibration désagréable due à la présence de poussière, ou à l'affaiblissement du rivetage de l'anche sur son support, ou bien à des vis desserrées;
ceci fera l'objet d'une nouvelle tranche de travaux! Et qui sait, peut-être qu'un jour une vraie restauration remettra ce vénérable témoin de la facture instrumentale du XIXème siècle dans son état d'origine et lui permettra de produire encore longtemps..."de suaves harmonies"

 


musique aux chandelles...

 

 

 

 

 

 

haut de page


accueil ... historique ... St-Georges ... démontage ... le meuble ... remontage ... extraits sonores ... liens